CA du GDSA-29 – 10 janvier 2014

Réunion de CA du GDSA-29 – vendredi 10 janvier, au Nivot

Présents

Membres du bureau :

Yves Layec, Thierry Cadalen, André Lozac’h, Deneza Maguer, Franck Singhoff, Gilbert Piednoir, Geneviève Arzul

Invités :

Hervé Péron, Joël Blaize, Frédéric Chotard, Joël Allain, René Clémençon, M.-H. Garrec (Directrice du GDS)

Excusés :

Marcel Scouarnec, Jean Le Men, Gérard Brenaut, Anne-Flore Mougenot, Manuel Petit

1) Présentation de la Gouvernance sanitaire par madame MH Garrec, Directrice du GDS, Chargée du dossier apicole

Présentation générale du changement dans la gouvernance sanitaire depuis 2010 dans les sections du GDS, bovine, ovine, caprine, aquacole, avicole, équine et apicole.

La gouvernance sanitaire est gérée régionalement sauf pour les sections bovines et apicoles qui passent par un comité départemental.

Le comité GDS Bretagne section Apicole, est composé de 3 représentants des GDSA par département, est présidé par Albert Delamarche.

Les ASR et OVS devaient être opérationnelles début 2014, un recours en conseil d’état retarde leur mise en fonction.

2) Le point sur l’enquête épidémiosurveillance… et suites…

Les résultats de la première campagne de prélèvements sont transmis à Yves Layec, leur traitement par l’ANSES est en cours et nous parviendra avec retard.

Actuellement, l’exploitation succincte des résultats d’analyses virales réalisées sur les prélèvements d’abeille et de couvain lorsque demandées lors des visites, se résume ainsi :

En automne 2012 (V1 A12), SBV : 6 positifs pour 52 analyses ; CBPV : 14 positifs pour 38 analyses.

Au printemps 2013 (V2 P13), CBPV : 16 positifs pour 16 analyses.

En été 2013 (V3 E13), SBV : 10 positifs pour 12 analyses.

L’exploitation des résultats avec varroa sera tentée également.

Les rapports techniques et financiers de la V3 ont été transmis par Yves Layec en décembre.

L’opération est reconduite en 2013-2014, incluant le prélèvement de pain d’abeille en automne (A13) pour la recherche de pesticides. La période n’est pas la plus appropriée dans le cas de la Bretagne : les récoltes susceptibles d’être les vecteurs de contamination ne sont plus ou pas encore en place pour les insectes butineurs.

L’ensemble des prélèvements (insectes SYS pour nosémose et prélèvements particuliers) ont été transmis début décembre 2013 au laboratoire en charge des analyses, dans l’Orne.

Le laboratoire retenu pour les analyses de pesticides n’étant pas encore identifié, les prélèvements de pain d’abeille restent au congélateur (Pleyben).

3) Le devenir des ASA / ISA / CSA… mais surtout ces derniers

Pour la suite de l’Enquête d’épidémiosurveillance il manque deux ISA en raison du renoncement de deux pré-retraités.

Les ASA sont maintenus mais leur rémunération reste imprécisée (par qui ?). Leur rôle de conseil devrait être reconnu par les vétérinaires apicoles régionaux, départementaux.

Les CSA sont internes au GS. En 2013 la demande d’agrément d’un vétérinaire conseil est acceptée, il doit visiter tous les ruchers dans le cadre du PSE pendant 5 ans avec l’aide des 10 personnes formées.

4) Le frelon Vespa velutina dans le Finistère et en Bretagne : Position du GDSA?

La FDGDON (ex FEFIDEC) est en charge de leur signalisation. Beaucoup de nids ont été détruits, la demande d’information est importante. L’OVS-animal est en charge de leur destruction, mais la note de service va être changée et gérée au niveau de l’ASR.

Demande de prise en charge de la destruction par le conseil régional, ou général ?

Le classement du frelon asiatique est dans la catégorie 2 ; d’intérêt collectif — pas d’incidence directe sur la santé humaine.

2 perches télescopiques sont disponibles, l’une au GDS, l’autre à la FDGDON.

5) Le Rucher-école et les dernières acquisitions

Le conseil général n’a pas envoyé toutes les subventions pour les achats de produits antivarroa car léger retard d’envoi des factures. La demande de subvention pour 2014 sera transmise prochainement. Pour l’année 2015 le dossier sera aussi à déposer mais à partir de septembre 2014.

Rucher école : réunion faite avec l’Abeille Finistérienne. Le GDSA gère tout le rucher et l’Abeille Finistérienne pourra intervenir, pour leur besoin en formation, sur une dizaine de ruches.

Une convention sera établie pour définir les droits et devoirs du GDSA et le l’Abeille Finistérienne.

L’achat de 15 ruches, 15 ruchettes et du petit matériel, est envisagé pour un coût d’environ 3000 €.

Achat : un gaufrier (600 €) et un fondeur à cire électrique (400 €). La formation pour l’utilisation du gaufrier est proposée en Ile et Vilaine, un samedi.

6)  Questions diverses.

Mise à disposition des illustrations du GDSA à l’UBO, et demande réciproque, pour 24h à des étudiants en 1ère année, très nombreux à s’intéresser au monde apicole.

 

 

Fin de réunion à 20h45

 

Le Secrètaire de séance, Le Président,

G.Piednoir Y. Layec

WordPress theme: Kippis Child 0.1.0