Info GDSA-29 − 2 − 2019

Info 2 de mai 2019

Télécharger l’Info GDSA-29 de mai 2019

Ci-dessous vous trouverez un résumé succinct de l’Info 2, pour le texte complet, télécharger et voir le document ci-contre.

Préambule

Rappel sur l’activité de l’Observatoire des mortalités et des affaiblissements des abeilles (OMAA

1 VOTRE CONSEIL D’ADMINISTRATION

À la suite de l’Assemblée Générale du 2 mars dernier en présence d’environ 160 personnes, le Conseil d’Administration s’est réuni le 3 mai pour élire le Bureau :

Président :
André LOZAC’H
Vice-président :
Michel RÉSIBOIS
Secrétaire :
Frank SINGHOFF
Secrétaire adjoint :
Thomas BLANDIN
Trésorier :
Bruno PAUGAM
Trésorier adjoint :
Gilbert PIEDNOIR

Autres membres du CA :

Geneviève ARZUL Anne BORRY Sébastien CARRÉ
Gwendal DANSE Yves LAYEC Deneza MAGUER

2 STAGES AU RUCHER ÉCOLE DU FINISTÈRE − JOURNÉE RÉCOLTE DE MIEL 2019

De nouveau cette année, de nombreuses personnes, qui voulaient découvrir l’apiculture ou renforcer leurs connaissances, ont participé aux différents stages (Initiation de 3,5 jours, Sanitaire de 4 Jours, Élevage de reines 2 jours).

Le 24 août 2019 à partir de 13 h 30 au rucher école du Nivot, aura lieu la journée RECOLTE DE MIEL qui clôture bien les sessions de formation à l’apiculture : récolte du miel, extraction, visite d’automne, préparation des colonies en vue de l’hivernage, traitements varroas à effectuer. L’occasion aussi de partager ses expériences, ses tours de mains, toutes questions sur l’apiculture.

3 UNIVERSITÉ D’AUTOMNE et CONCOURS PHOTOS

L’université d’automne, la XXIème, aura lieu le 16 novembre. Le conférencier sera M. Etienne BRUNEAU du CARI. Le thème sera l’apiculture actuelle et son futur avec les présentations suivantes : -L’apicultureeuropéenne avec les problèmes de marché et d’adultération du miel et de la cire. -L’impact du changement climatique sur notre apiculture et les nouvelles technologies non intrusives pour aborder le suivi des colonies. -Nouvelle approche de l’apiculture naturelle. À l’occasion de cette université d’automne, le GDSA-29 organise un concours photos. Vous avez certainement fait ou ferez beaucoup de belles photos concernant l’abeille (toutes les abeilles…) et l’apiculture…

4 NON, LE VARROA N’EST PAS MORT, IL INFESTE ENCORE

Introduit en Sibérie, le varroa a infesté rapidement les pays voisins. Malgré un décret du 10 janvier 1978 ajoutant la varroase des abeilles à la nomenclature des maladies des animaux réputées contagieuses et l’arrêté du 13 mars 1978 prohibant l’importation des abeilles, des produits et matériels apicoles en France, le varroa est arrivé sur notre territoire en 1982. En 1985 la France entière est infestée ! Les déplacements de ruches ont largement favorisé cette situation. Aujourd’hui les déplacements de ruches, la dérive des abeilles, des mâles contribuent à entretenir les ré infestations.

5 MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES EN APICULTURE et Autorisation de Mise sur le Marché

En France, seuls les médicaments contre la varroose sont autorisés en apiculture. Douze médicaments sont commercialisés actuellement, ils sont constitués à partir de sept substances actives : le tau-fluvalinate, l’amitraze, la fluméthrine, l’acide formique, l’acide oxalique, le thymol, le mélange thymol + HE d’eucalyptus + camphre + lévomenthol. L’autorisation de mise sur le marché (AMM) est délivrée après plusieurs étapes d’un long et coûteux processus, qui peut durer huit à dix ans (ou plus) et revient à un investissement de près de 800 millions d’euros pour l’industriel.

6 DÉPISTAGE DU VARROA

Avez-vous évalué le taux d’infestation du varroa dans vos ruches ?
On peut être extrêmement étonné de la quantité de Varroas que l’on peut trouver dans certaines ruches, dans certains ruchers, dans le couvain ou sur les langes. Ceci est confirmé par d’autres signes facilement observables : y a-t-il des abeilles avec des ailes abîmées? Y a-t-il des varroas sur les nymphes que l’on retire du couvain de faux-bourdons? Voyez-vous des Varroas sur le dos de quelques abeilles ?

7 PROGRAMME SANITAIRE D’ÉLEVAGE (PSE) et COMMANDE D’ANTI-VARROAS

Dans le cadre de la réglementation sur la pharmacie vétérinaire, les médicaments vétérinaires (Code de la Santé Publique) ne peuvent être distribués que par : Un pharmacien, Un vétérinaire suite à une visite de rucher, Un groupement ayant eu un agrément pharmacie vétérinaire. À cet agrément est associé un « Programme Sanitaire d’Elevage » (PSE) sous la responsabilité d’un vétérinaire conseil dans lequel chaque apiculteur doit être visité par un Technicien Sanitaire d’Elevage tous les 5 ans.

Les médicaments vétérinaires ne peuvent être rétrocédés qu’aux adhérents du groupement et uniquement à ceux qui acceptent de suivre les prescriptions du Programme Sanitaire d’Elevage.

8 LES MÉDICAMENTS ANTI-VARROAS PROPOSÉS EN 2019

Traitez contre le Varroaaussitôt après la récolte d’été, au plus tard le 15 août. C’est à cette période que la pression du varroa risque d’être la plus forte.

Nous vous proposons cette année les 4 produits suivants: l’Apitraz©, l’Apilife-Var©, l’Api-bioxal©, et le Varromed©. Suivant la gestion de votre rucher, vous serez amenés à utiliser un seul ou plusieurs produits.

9 TARIFS – MODALITÉS DE LA COMMANDE ANTI-VARROA 2019

Le GDSA 29 ne peut plus prendre à sa charge le port des médicaments. Vous aurez donc le choix entre deux solutions :
→ Soit prendre à votre charge le port des médicaments que vous commandez,
→ Soit vous déplacer chez un dépositaire de la liste jointe.

Compte tenu du prix d’achatdes produits, du nombre d’apiculteurs, du Programme Sanitaire d’Elevage (PSE) et des visites qu’il entraîne, le conseil d’administration a fixé les prix pour cette année à :
→ 21,00 € TTC l’étui de 10 lanières d’APITRAZ© (un étui pour 5 ruches).
→ 3,80 € TTC le sachet d’APILIFE-VAR© (2 sachets pour 1 ruche).
→ 17,30 € TTC le sachetd’API-BIOXAL© (pour 10 ruches).
→ 20,50 € TTC le flacon de VARROMED© (pour 5 ruches).
Attention : notez bien que le GDSA-29 n’est pas assujetti à la TVA.

10 LE MOT DU VÉTÉRINAIRE-CONSEIL

Gérer Varroa avec des traitements conventionnels ou biologiques ?Les traitements chimiques sous forme de lanières mises en place dès la récolte et laissées en place 10 semaines, par leur simplicité d’utilisation, leur efficacité et leur innocuité pour les abeilles, restent le traitement de choix pour les apiculteurs débutants et peu interventionnistes.

Un petit mot sur la Loque Américaine….
Nous le savons déjà depuis 2012 et le début de l’étude Résabeilles, la Loque Américaine est très présente dans notre département, mais la situation ne semble pas s’être arrangée depuis !

11 TEST D’EFFICACITÉ – COMPTAGE APRÈS LE TRAITEMENT POUR LE GDSA-29

Le G.D.S.A-29 fournira en fin de saison les produits nécessaires aux tests d’efficacité à ceux qui se porteront volontaires. Nous remercions encore une fois tous ceux qui ont bien voulu effectuer comptages et tests l’an dernier et par avance ceux qui le feront cette année.

12 PIÈGES À FRELONS

Le frelon est un prédateur de nos abeilles depuis 2005 en France et de nombreux pièges ont été inventés pour tenter de le contrôler. L’an passé, Le GDSA 29 vous avait proposé l’achat de « Jabeprode ». Vous êtes nombreux à avoir passé une commande qui n’a pas pu être honorée à ce jour. Cependant, vos Jabeprodes devraient pouvoir être livrés courant juin !

13 PRÊT DE MATÉRIEL

Le GDSA met à votre disposition 2 chaudières à cire (une dans le Sud-Finistère et une dans le Nord-Finistère. Il est possible de les réserver pour 3 à 4 jours (moyennant une caution de 300 €). 2 gaufriers manuels avec réchauffeur de cire sont également à votre disposition aux mêmes conditions .

14 AETHINA TUMIDA

Aethina tumida, dit encore « le petit coléoptère des ruches », découvert en 2014 en Calabre (sud de l’Italie) est toujours sous surveillance dans cette région, malgré les tentatives d’éradication. Le risque de le retrouver sur le territoire français est réel. L’introduction du coléoptère peut se faire par des achats d’abeilles en Italie et ainsi amorcer une infestation en France.

15 OMAA

OMAA (Observatoire des Mortalités et des Affaiblissements des Abeilles) vous permet de déclarer : Vos suspicions de maladies classées en DS1 (Danger Sanitaire de 1ère catégorie à déclaration obligatoire, 4 maladies avec entre autre la loque américaine),
→ Des mortalités massives,
→ Des dépopulations,
→ Des affaiblissements de colonies.
Contacter le 02 44 84 68 84 (7j/7)
Mail : declaration-omaa@gtv-bretagne.org

WordPress theme: Kippis Child 0.1.0