l’Anses préconise le renforcement des conditions d’utilisation des néonicotinoïdes

Pour protéger les pollinisateurs, l’ANSES préconise le renforcement des conditions d’utilisation des produits.

ANSES : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. (https://www.anses.fr/fr)

Ci-dessous, la copie du texte publié par l’ANSES le 12 janvier 2016 à propos de la remise de ses conclusions sur les insecticides à base de néonicotinoïdes:

L’Anses publie ce jour ses conclusions sur les risques présentés par les insecticides à base de substances néonicotinoïdes pour les abeilles et les autres pollinisateurs. Elle a été saisie sur ce sujet par les ministres chargés de l’écologie, de l’agriculture et de la santé. L’Agence rappelle qu’en l’absence de mesures de gestion adaptées, l’utilisation des néonicotinoïdes entraîne de sévères effets négatifs sur les espèces pollinisatrices. Elle souligne la pertinence du moratoire européen décidé en 2013. Elle indique par ailleurs qu’il existe toujours un manque de connaissances concernant l’impact de ces produits sur les abeilles et autres pollinisateurs. Dans ses conclusions, l’Agence identifie tout d’abord des usages pour lesquels les risques pour les abeilles domestiques, les bourdons et les abeilles sauvages sont considérés comme faibles, sous réserve du respect de certaines conditions d’utilisation. L’Agence souligne également qu’il subsiste une forte incertitude concernant certains usages, en particulier le traitement des semences pour les céréales d’hiver ou en pulvérisation sur vergers et vignes. Dans l’attente des résultats des travaux en cours au niveau européen, l’Agence préconise le renforcement des conditions d’utilisation pour tous les usages pour lesquels subsiste une incertitude importante ; elle recommande également de ne pas semer de culture attractive pour les polinisateurs à la suite d’une culture traitée par des néonicotinoïdes.

Article résumant l’avis de l’Agence sur le site de l’ANSES

Le document remis aux ministres chargés de l’écologie, de l’agriculture et de la santé est téléchargeable ici (document PDF de 48 pages- 370 ko) :

https://www.anses.fr/fr/system/files/SUBCHIM2015SA042.pdf

 

WordPress theme: Kippis Child 0.1.0