Piégeage du frelon asiatique

Protéger les abeilles des attaques du frelon asiatique est une nécessité, que ce soit pour limiter ses prédations, ou le stress dû à sa présence.

Vespa velutina- Fondatrice construisant le nid

Fondatrice préparant le nid primaire

Cliquer sur les photos pour les afficher agrandies dans une nouvelle page.

Le piégeage printanier (1er avril-15 mai) ciblant les fondatrices a montré son efficacité : jusqu’à 600 frelons capturés sur un site en 6 semaines ! Cependant l’éradication totale semble impossible actuellement et nous devons rester vigilants pour préserver nos abeilles. La visite fréquente et régulière des ruchers est recommandée afin de repérer visuellement les frelons, ou de remarquer le regroupement des abeilles sur la défensive au niveau de la planche d’envol.

 

Protection des ruches contre le frelon asiatique en été

Pendant l’été le piégeage concerne les ouvrières frelons. Plusieurs méthodes sont applicables, seules ou simultanées, à proximité des ruches :

Le piégeage au moyen d’appât :

il capture et détruit les frelons attirés par les effluves des aliments. L’attractif utilisé dans les pièges peut être de même nature que celui utilisé au printemps (mélange sirop-vin-bière, ou solution commerciale “Veto-pharma” à diluer), aliment plus protéiné ? , à renouveler toutes les semaines

Cette possibilité présente l’inconvénient de ne pas être sélective. Aussi est-il recommandé de ne piéger que pour protéger les ruchers. L’efficacité des pièges et des appâts est aléatoire, diversifiez-les…

Quelques modèles de pièges du commerce ou artisanaux…
   

Il est important de vérifier que vos pièges n’emprisonnent pas trop d’autres insectes. S’il faut piéger cent insectes divers pour ne piéger que quelques frelons, il faut modifier l’appât… changer de place au piège…

La portière anti-frelon:

Portières Nicot (photo Nicoplast)

elle réduit la hauteur de l’entrée de la ruche (0,55 cm au lieu de 0,85 cm) et empêche le frelon d’entrer. Cette installation simple protège l’intérieur de la ruche mais pas les butineuses sorties.

Nicoplast propose 3 modèle de portes de ruche :

  • la porte “ordinaire” (passage 8,5mm) sert à réduire l’entrée en hiver.
  • la porte “anti-frelons” (passage 5,5mm) empêche l’entrée du frelon en automne lorsque la pression du frelon est très importante. De mêmes, les abeillauds ne peuvent passer, aussi faut-il en limiter l’utilisation.
  • la 3ème porte (passage 4,2mm) empêche la sortie ou l’entrée d’une reine, et donc des abeillauds et des frelons; cette porte n’est à utiliser que pour des opérations bien précises…

 

La pose de muselière devant l’entrée de la ruche :

une cage grillagée métallique de 1cm de maille, empêche le frelon de saisir les abeilles à leurs sorties et rentrées.

Muselières

Ce dispositif, recommandé par le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), est décrit ci-après. L’adaptation des abeilles demande deux jours, elles sont moins stressées en présence du frelon.

Inconvénients : ce matériel est encore peu répandu, on ne le trouve pas à l’achat, il faut donc le faire soi-même.

L’utilisation d’un grillage 1X1cm protège les abeilles sur la planche d’envol, mais ralentit notablement l’entrée des butineuses…

Autres solutions possibles :

La harpe électrique :

Harpe électrique

On peut trouver sur internet videos et photos présentant la harpe électrique à placer derrière l’alignement des ruches, piégeant ainsi les frelons qui ont tendance à explorer le rucher en passant autour des ruches.

(Une harpe électrique, piège à frelons)

Un sas d’entrée :

Après avoir essayé la muselière, un apiculteur de Ploudalmézeau essaie un sas d’entrée particulier :

Sas d’entrée de ruche

La planche d’envol est protégée par des “fils” parallèles distants de 20mm. Ces fils de diamètre de 3mm de diamètre visibles par les abeilles ne semblent pas les gêner à l’aller comme au retour à la ruche contrairement à muselière grillagée que j’avais réalisée initialement.La protection est montée sur une porte standard Nicot et se clipse donc facilement sur nimporte quel fond de ruche Nicot

Cette protection sera certainement insuffisante pour calmer l’ardeur des frelons mais devrait néanmoins les freiner en les empêchant de capturer les abeilles posées sur la planche d’envol. Elle devrait donc diminuer le “rendement” des frelons en leur compliquant la tâche et aussi je l’espère diminuer le stress de la colonie en protégeant la planche d’envol… Dans l’attente des vrais tests “au front”au mois d’août.

La tapette à mouche ou la raquette de badminton…

Hé oui, les moyens les plus rustiques ne sont pas les moins efficaces… Un apiculteur de Guilers passe régulièrement dans ses ruchers et pendant près d’une heure il élimine à l’aide d’une raquette de badminton tous les frelons qui visitent le rucher, la pression de frelon est ainsi diminuée pendant 4-5 jours. Les ouvrières frelons trouvent plus ou moins par hasard les ruchers et  ne font pas de danse pour rameuter leurs sœurs au site de chapardage,  la pression du frelon est diminuée pendant 4-5 jours…

D’autres idées…

Aucun piège, aucune protection n’est parfait, la lutte contre le frelon nous demande une attention régulière sur nos colonies… tous les moyens sont bons tant qu’il ne nuisent pas à la biodiversité des insectes…

WordPress theme: Kippis Child 0.1.0